Actu

NDDL : Un projet essentiel pour le Grand Ouest, notre circonscription et son ouverture sur le Monde

Le transfert de l’aéroport Nantes Atlantique sur le site de Notre Dame Des Landes permettra de répondre à la croissance continue de son trafic, de réduire considérablement les populations exposées aux nuisances sonores et de mettre fin aux nuisances environnementales. Il permettra à la métropole nantaise de continuer à se développer.

Ce nouvel aéroport est déterminant pour le maintien et l’implantation de centres de décision, pour renforcer l’Internalisation des entreprises et de l’économie. Il est nécessaire pour notre emploi d’aujourd’hui et ceux de demain.

Le transfert est indispensable : Le succès de l’aéroport actuel se traduit par un nombre croissant de journées de saturation ( correspondant à plus de 14 000 passagers par jour ) passant de 6 en 2011 à 135 en 2015. Son maintien exigerait la réfection complète et l’allongement de la piste actuelle, l’extension des parkings avions et voitures et de l’aérogare pour un coût estimé à 685 millions d’euro, proche du montant du nouvel aéroport. Sans compter les impacts négatifs que cela aurait sur les zones humides du lac de Grand lieu.

Un accélérateur de croissance au service de l’emploi : Outre les 5,4 millions d’heures de travail générées par la construction; le nouvel aéroport va aider les entreprises présentes à se développer au national et à l’international et encourager à venir chez nous, celles  qui cherchent un lieu d’implantation pour leur siège dans un cadre magnifique que représente notre circonscription au bord de la Loire et de l’Océan, au cœur de la Brière et du sillon de Bretagne.

Le secteur de l’aéronautique est très porteur aujourd’hui ; rappelons que notre région est la seconde région aéronautique de France. Il tire l’économie française vers le haut et compte pour beaucoup dans notre économie locale. Les clients de nos paquebots, vendus dans le monde entier, doivent, aussi, pouvoir être accueillis au mieux et au plus proche. Nous devons, enfin, mettre au service de nos chercheurs et étudiants un outil performant.

Une réalisation adaptée et anticipée avec le monde agricole : Depuis de nombreuses années, le concessionnaire s’est porté propriétaire du foncier nécessaire. Le barème d’indemnisation a permis de conclure 33 conventions sur les 40 exploitations impactées. A l’intérieur du périmètre du nouvel aéroport, 700 Ha seront laissés à l’état naturel ou à l’usage agricole.

Un transfert bénéfique pour l’environnement : Seules 900 personnes seront exposées aux nuisances sonores du futur aéroport comparé aux 42 000 actuellement à Nantes Atlantique. Le transfert mettra fin au survol du lac de Grand lieu, plus grand lac de plaine en France. Enfin, un périmètre de 17 300 Ha de protection des espaces agricoles et naturels périurbains sera mis en place tout autour du nouveau site. Les mesures de compensation permettront la reconversion des terres arables en prairies naturelles, en la création de mares, de haies et en la conservation d’habitats remarquables.

Lors de la consultation de 2016, j’ai voté, comme la grande majorité d’entre vous, en faveur du transfert de cet aéroport. Croyez-moi, il est nécessaire pour notre avenir et celui de nos enfants en accompagnant nos entreprises, nos centres de recherche et nos élèves dans les filières d’excellence.

Là encore, en parallèle à la réalisation et au fonctionnement de cet élément structurant de notre circo, je serai extrêmement vigilante au maintien du confort et bien être des habitants de notre 8ème circonscription.